Du courage et de l'huile de bras sont indispensables après le décapage d'un meuble car le ponçage est, je trouve, l'opération la plus fastidieuse du processus de patine. Bien sûr, une ponceuse excentrique ou vibrante peut faciliter le travail mais n'exclut pas une finition à la main. La ponceuse permet de dégrossir le travail et de finir sommairement. La finition ultime s'effectuant avec des mains "gantées" et de la laine d'acier (sur les moulures, sculptures ... et même sur les parties planes). Une cale à poncer recouverte de papier abrasif peut aussi vous être utile. Travaillez toujours dans le sens des fibres du bois avec de longues pressions appuyées lorsque vous travaillez à la main par contre, n'appuyez pas trop sur la ponceuse électrique, laissez-la travailler.
Adaptez également votre travail de ponçage au résultat que vous rêvez pour votre meuble. Si vous comptez le peindre avec une peinture opaque, le ponçage sera moins fini que pour une finition naturelle huilée ou cirée. C'est du bon sens ! 

Ne négligez pas la qualité des papiers abrasifs que vous allez utiliser.  Choisissez différents grains de papier : 

  • 60 à 80 pour dégrossir 
  • 100 à 120 pour obtenir une semi-finition
  • 120 à 180 pour finir
  • 240 à 400 pour obtenir une super finition. 

La laine d'acier également porte des numéros de 0 (grossière)  à 0000 (extra fine). Elle est idéale car elle ne raye pas le bois.  Pensez à mettre des gants !

Les éponges abrasives peuvent également vous être utiles pour les moulures et parties travaillées d'un meuble.
Elles sont disponibles en 3 grains : coarse, medium, fine. 

Y'a plus qu'à ....